Agir à notre niveau : #PrayforAmazonia

Dans: Actualités

Depuis le début du mois de juillet, d'importants incendies ravagent les forêts amazoniennes. En cause, une origine humaine : la déforestation. Une des principales raisons de cette destruction ? L'ÉLEVAGE.

Et oui, pour produire de la viande rouge, du cuir... des pans entiers de forêt amazonienne sont rasés pour y installer des élevages, notamment bovins. L’élevage est responsable à 63 % de la destruction de la forêt amazonienne. La culture de soja (OGM) pour l'alimentation animale est également un facteur de déforestation dans ces régions (Source Greenpeace).

L'Amazonie est le foyer de 50 à 70% de la biodiversité mondiale. "Cette région a la particularité d’abriter des centaines de milliers d’espèces dont une majorité est encore inconnue et/ou non répertoriée." (Source WWF). Et nous sommes en train de la détruire. 

À cause de la déforestation et également de la sécheresse, l'Amazonie produit moins d'oxygène et consomme moins de carbone, ce qui aggrave le réchauffement climatique.
À titre de comparaison, le taux de déforestation au Brésil au mois de juillet 2019 est de 4 fois supérieur à celui de juillet 2018. 

Lorsque de la pierre est partie en fumée à Paris nous avons récolté près d'un milliard d'euros de dons. Le sujet était au centre de toutes les conversations. Tout le monde en parlait. Lorsque notre habitat, notre planète, notre oxygène se détruit et se consume, personne n'en parle... Qu'attendons-nous pour réagir ? C'est urgent. 

Que peut-on faire à notre niveau ? Voici 5 idées :

1 (et pas des moindres, s'il y a une seule chose à mettre en place en priorité c'est bien celle-ci) - Devenir végétalien(ne) ou au minimum réduire la consommation des produits animaux de manière conséquente. Et oui, si la consommation de viande et de produits animaux baissent, le nombre d'élevages et leur superficie diminuent, et forcément... la déforestation baisse. Sans compter la pollution due au transport de la viande produite à l'autre bout de la planète jusqu'à dans nos assiettes et du soja fabriqué et cultivé pour nourrir le bétail ;

2 - Se renseigner sur les provenances des produits que l'on achète et que l'on consomme, consommer davantage local (et de saison pour les fruits et légumes) ;

3 - Acheter moins mais de meilleure qualité, privilégier la durabilité des produits ;

4 - Boycotter les marques qui ne sont pas engagées, ou qui font semblant de l'être (Greenwashing) ;

5 - Parler, parler, parler de ses petits gestes, de ses idées, de ce qui pourrait être amélioré dans le monde. Montrer l'exemple. Encourager le moindre petit changement chez son entourage amical, familial, professionnel... Informer les gens. Leur montrer que c'est possible. Si chacun fait une petite action, on peut avancer. Seul chacun dans son coin, nous n'avancerons pas. 

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !"
Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part." - Pierre Rabhi

Faisons chacun notre part. Agissons. Ensemble. C'est important. 

Aude

Commentaires

Créé sur vendredi, septembre 20, 2019 Posté par Marie Lien commentaire
Je suis d'accord

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire